Articles

L'école des saints, la mémoire des défunts

Image
Novembre dans le secteur de Maetan: Qui sont les saints ? Comment faire mémoire de nos défunts ? Deux questions essentielles qui marquent les villages une fois par an. La saison des pluies terminée, les routes sont à nouveau en bon état ; alors tout le monde sur le pont, et cap sur les villages ! Sœurs, catéchiste, élèves, pado… Nous allons dans chaque communauté fêter la Toussaint et prier pour les morts. Double défi : Nous arrivons en pleine récolte du riz. Comme au centre Joseph Quintard, le riz est mûr, tout le monde s’affaire aux champs. De 7h du matin jusqu’à parfois 22h, tous travaillent; car il faut non seulement couper le riz mais le battre à la main en fin de journée et le rapporter à la maison pour éviter que l’humidité ne l’abime. Pas évident de convaincre certains de revenir plus tôt au village pour assister à la messe… d’autant que ceux dont les champs sont plus éloignés dorment dans leur cabanes. On voit cependant une grande différence entre les villages : dans les uns,…

Singing in the rain- Juillet 2019

Image
Singing in the rain, un bon programme pour cette saison des pluies: cinq mois sous l’eau, alors autant prendre les choses du bon côté.

Les pistes sont inondées donc beaucoup de villages difficilement accessibles, notamment pour les sœurs qui ne conduisent pas la moto en montagne. Mais c’est l’occasion d’enfiler les chaussures de marche et de nous mettre à l’école de nos vénérables anciens, Guillou, Quintard…, et de marcher quelques heures pour atteindre les villages. Une petite équipe du centre est donc parti le weekend end dernier porter la bonne nouvelle à  Takodei, Blaklo et Moklo : Pi Hpin (une postulante karen), Henri (volontaire du centre), Soodi et Booyi (élèves du centre et catéchistes pour l’occasion) et pado Antoine. Après avoir garé la voiture au bout de la route en béton, nous avons entamé notre excursion de deux jours. Deux jours de joie pour chacun de nous et, je l’espère, pour les villageois, de la sueur (les côtes sont raides), des sangsues, mais pas de larmes. La vue d…

Hsakapaj a rejoint le Père

Image
Dimanche matin au centre Joseph Quintard, c’est grasse mat’: lever 6h. Mais cette fois, pas de bol, Kupopaj me tire de mon lit, Disoopaj, chef chrétien de Tokohoki est arrivé de bonne heure… Il a passé la nuit à l’hôpital et son beau-père, Hsakapaj, un des premiers convertis de la zone, figure chrétienne du coin, s’est éteint quelques heures auparavant, entouré de tous les siens. Il avait 75 ans et souffrait d’un cancer de l’estomac depuis longtemps ; c’est donc peiné mais non surpris que je lui présente mes condoléances et m’enquiert des détails liés aux obsèques. S’ensuit une longue série d’explications confuses, de non-dits et de coups d’œil discrets à l’intention de Kupopaj dont il espère un soutien, le tout en karen, à 5h30 du matin. Pas encore d’humeur pour les subtilités je tente une résolution directe de l’apparent problème, espérant pouvoir émerger tranquillement de ma nuit avant le lever général : enterrement demain au village, église 9h et on enchaine au cimetière (le milie…

Pâques 2019 dans le secteur de Maetan

Image
Encore une fois, observateurs scrupuleux du calendrier liturgique, pour votre sérénité, passez outre cet article… Nous avons ouvert les festivités le 16 avril et fini le 27. Il n’est pas possible de célébrer l’ensemble du tridium pascal dans chaque village Karen donc beaucoup ont été privé de jeudi et vendredi saint. A l’avenir ils pourraient faire le chemin de croix un jour avant la venue du prêtre mais pour le moment, c’est inenvisageable dans la plupart des villages à cause du manque de formation. Un beau chantier en perspective.J’ai eu la chance d’être accompagne dans une première série de villages par une sœur karen du centre de Panoipou du P. Camille Rio et d’un professeur karen.  Découverte de trois nouveaux villages : Wakaleihko, Klipaumauhki, Leihpasouhki. Quelques familles chrétiennes dans chaque mais ne sont encore catholiques que trois ou quatre maisons : il y a dix ans un catéchiste est venu, des sœurs ont suivi, beaucoup dans ces villages se sont convertis puis plus aucun…

Laakon Sisters!- Mars 2019

Image
Laakon Sisters! Adieu mes sœurs !
Grande émotion ces derniers jours dans notre centre et dans le secteur de Maetan : les Filles de la Croix, présentes ici depuis dix ans s’en vont.Sœur Marie-Christine discerne actuellement sur sa mission future, sœur Diane retourne au Canada et sœur Teresa retourne en Italie ou elle va pouvoir se reposer après toute une vie consacrée a la mission en Afrique et en Thaïlande. Les derniers jours ont vu bien des visages se remplir de larmes mais les sœurs avaient décidé de ne pas faire de leur départ un moment d’accablement et c’est au cours d’une belle fête que chacune a pu témoigner de son affection pour les jeunes et pour le peuple Karen. Beaucoup de peine, certes, on ne quitte pas les karens sans émotion, mais paradoxalement beaucoup de joie aussi… Les Filles de la Croix ont su témoigner à cette occasion qu’elles ne portaient pas ce nom en vain : ce départ est une croix, mais dans un regard de foi elles nous offrent un bel exemple d’abandon et de confi…

Premier Noel chez les Karens - Décembre 2018

Image
Premier dimanche de l’avent 2018, et un premier Noel qui se profile dans moins d’une semaine!
Pardon pour l’entorse au calendrier liturgique, un temps viendra ou chaque village de montagne disposera de routes en bon état et ou les ouvriers seront nombreux pour vendanger la vigne karen du Seigneur… Je jette un coup d’œil au tableau des villages du secteur : vingt présences chrétiennes, et probablement quelques une que je ne connais pas encore et qui retourneront sans doute à l’animisme si l’on ne les visite pas ; il arrive que tout le village soit chrétien, parfois depuis une vingtaine d’années ; mais combien de petites communautés naissantes, encore fragiles certes, mais désirant apprendre à prier, à connaitre la vie du Christ. Ce mois de decembre va donc être bien rempli puisque l’objectif est de célébrer Noel, confesser, baptiser, passer de maison en maison et rencontrer chaque famille… Pour l’occasion une équipe de choc a vu le jour et va se succéder dans les villages : sœurs karens…

La moisson est abondante - recolte du riz 2018

Image
C’est pour quand ? Ça se présente bien ? Ne faut-il pas appeler les familles ? Quelques questions qui ont animées les diners du centre il y a plusieurs semaines. Pourtant aucun accouchement n’a eu lieu mais bien l’émergence de la vie : pas n’importe laquelle, celle du riz qui va combler les estomacs sans fond des élèves de notre centre. C’est donc avec appréhension et impatience que nous attendions le feu vert de Kupopaj et Litoupaj, chargés de rizière, pour nous lancer dans la récolte. Manque de chance, nos spécialistes nous informent que la moissonest imminente à la veille du grand weekend sportif des pensionnats catholiques de la région. Je m’attends à une vague d’indignation de la part des élèves, nécessairement réquisitionnés pour l’occasion, mais à ma grande surprise, ils sont enchantés.  La récolte du riz au centre est un évènement pour notre petite communauté car les parents, des élèves d’autres centres, des sœurs et de nombreux villageois se joignent à nous pour un ou deux jou…