Articles

Les survivants - TaToklo - 2/4

Image
(Ta)Toklo: baptêmes en vue!En août dernier, nous fermions la fameuse ‘’maison d’accueil’’ de Maetan, prévue pour les malades de passage en ville, les profs des écoles de montagne, elle tendait sur la fin à servir de salle facebook pour les ados de la montagne… c’est au cours du déménagement que je suis tombé sur une ancienne fiche qui détaillait l’ensemble des villages de mon secteur : les informations datent d’une dizaine d’années, mais cette découverte providentielle a été l’occasion de découvrir un certain nombre de présences chrétiennes, jusque la ignorées. A Klipomoki, Wakaleiko ou Tayadei, les catholiques sont devenus protestants. Ailleurs, beaucoup ont succombé aux chants d’autres sirènes, mais, faute de visite et d’accompagnement, qui pourrait le leur reprocher ? 
La liste est longue des villages ou ni moi ni les sœurs n’avons jamais mis les pieds… je tache de me renseigner auprès de villageois ; les uns disent que par là ils sont encore chrétiens, d’autres disent que non… peu …

Les survivants - édito février 1/4

Image
3, 5, 10 ans sans visites, sans catéchèse, sans sacrements… Toklo, Poboleiko, Leihpasooki, Kwiwowaki… 

Ces petites communautés naissantes ne demandaient pourtant pas mieux que de s’affermir dans la foi. Ils avaient délaissé les esprits pour suivre le christ et rejoindre la grande famille des chrétiens. Motivés par le passage de catéchistes, de sœurs, d’un père, et voilà qu’ils se retrouvent seuls, sans explication : les visites se sont fait plus rares, puis plus rien… des brebis sans berger.  Beaucoup d’entre elles se sont alors tournées vers les protestants, quand il y en a, d’autres vers les bouddhistes, d’autres ont recommencé à offrir des sacrifices aux esprits, sait-on jamais, leur infidélité momentanée pourrait passer inaperçu aux yeux des morts qui rôdent sans cesse en quête d’un mauvais coup !
Quelle dommage me direz-vous, mais la faute à qui ? Jusqu’il y a peu les territoires à visiter étaient immenses, la valse des pères dans le secteur n’a pas facilité le suivi, les catéchiste…

"Rebâtit mon église" - Construction de l'église de Leikho

Image
Chers amis, Nous partageons avec vous le projet de construction de l'église de Leikho.
Nous avons besoin de vous pour nous aider à le financer.
Ci-dessous vous trouverez les détails: le contexte, les motivations, le financement et le projet de construction en lui-même.
Pour faire un don et participer à la construction de cette église : rendez-vous sur la page "Nous aider".
Merci à chacun d’entre vous, toute notre amitié :

P. Antoine et toute l’équipe de Maetan
















Noël, la fête des cadeaux ?

Image
« Kri o plaif » en karen, la naissance du Christ 
Pour beaucoup, c’est le moment de l’année où sera organisée dans leur village une grande kermesse : jeux, cadeaux, le tout magnifiquement décoré par le soin des élèves du centre de Maetan… pour les chrétiens, c’est aussi (et surtout pour les plus avancés dans la foi) la messe où ils viendront au pied de la crèche offrir toute leur vie à l’enfant Jésus.
Noël pour chaque communauté chrétienne doit être un souffle nouveau qui leur fait percevoir derrière les chants, la crèche et les cadeaux, un abime de miséricorde et la fontaine de grâce qui seule peut étancher leur soif de paix. Dieu sait s’ils sont assoiffés ! Combien de jeunes de ces villages vont boire à d’autres sources, plus ou moins potables : ils s’agitent, courent à l’autre bout du pays en quête de nouvelles expériences…
A mesure que je prêche Noël dans les différents villages, je perçois ce qui leur parle et ce qui les plonge dans un ennui qu’ils trompent en regardant les enfants …

Visite du Pape - L’expérience d’une vie

Image
Pour qui n’a jamais dépassé les frontières de sa province et encore moins mis les pieds dans une grande ville, il n’est pas exagéré de parler d’expérience inoubliable.
Combien de français catholiques ont vu leur vie basculer au cours de JMJ, d’une rencontre de Taizé, d’un voyage à Rome… C’est l’expérience unique des réunions de famille ; et quand la famille est nombreuse, la joie est immense ! Alors tâchons de nous mettre dans la peau de Nipopaj, Mukipaj, Pawapaj et tous les autres chefs chrétiens qui pour beaucoup n’ont jamais voyagé plus loin que Maesot… 


Certains s’inquiétaient : est-ce qu’on pourra y aller, bien qu’on ne parle pas thaï ? Est-ce qu’on peut porter nos vêtements karens ? Avant le départ, les sentiments étaient partagés entre l’excitation d’une expérience nouvelle et l’appréhension d’un voyage en terre inconnue. Pour d’autres plus jeunes qui ont déjà travaillé à Bangkok, ces questions ne se posent plus, mais la joie est la même. 

C’est donc avec un groupe de chefs chréti…

L'école des saints, la mémoire des défunts

Image
Novembre dans le secteur de Maetan: Qui sont les saints ? Comment faire mémoire de nos défunts ? Deux questions essentielles qui marquent les villages une fois par an. La saison des pluies terminée, les routes sont à nouveau en bon état ; alors tout le monde sur le pont, et cap sur les villages ! Sœurs, catéchiste, élèves, pado… Nous allons dans chaque communauté fêter la Toussaint et prier pour les morts. Double défi : Nous arrivons en pleine récolte du riz. Comme au centre Joseph Quintard, le riz est mûr, tout le monde s’affaire aux champs. De 7h du matin jusqu’à parfois 22h, tous travaillent; car il faut non seulement couper le riz mais le battre à la main en fin de journée et le rapporter à la maison pour éviter que l’humidité ne l’abime. Pas évident de convaincre certains de revenir plus tôt au village pour assister à la messe… d’autant que ceux dont les champs sont plus éloignés dorment dans leur cabanes. On voit cependant une grande différence entre les villages : dans les uns,…

Singing in the rain- Juillet 2019

Image
Singing in the rain, un bon programme pour cette saison des pluies: cinq mois sous l’eau, alors autant prendre les choses du bon côté.

Les pistes sont inondées donc beaucoup de villages difficilement accessibles, notamment pour les sœurs qui ne conduisent pas la moto en montagne. Mais c’est l’occasion d’enfiler les chaussures de marche et de nous mettre à l’école de nos vénérables anciens, Guillou, Quintard…, et de marcher quelques heures pour atteindre les villages. Une petite équipe du centre est donc parti le weekend end dernier porter la bonne nouvelle à  Takodei, Blaklo et Moklo : Pi Hpin (une postulante karen), Henri (volontaire du centre), Soodi et Booyi (élèves du centre et catéchistes pour l’occasion) et pado Antoine. Après avoir garé la voiture au bout de la route en béton, nous avons entamé notre excursion de deux jours. Deux jours de joie pour chacun de nous et, je l’espère, pour les villageois, de la sueur (les côtes sont raides), des sangsues, mais pas de larmes. La vue d…

Hsakapaj a rejoint le Père

Image
Dimanche matin au centre Joseph Quintard, c’est grasse mat’: lever 6h. Mais cette fois, pas de bol, Kupopaj me tire de mon lit, Disoopaj, chef chrétien de Tokohoki est arrivé de bonne heure… Il a passé la nuit à l’hôpital et son beau-père, Hsakapaj, un des premiers convertis de la zone, figure chrétienne du coin, s’est éteint quelques heures auparavant, entouré de tous les siens. Il avait 75 ans et souffrait d’un cancer de l’estomac depuis longtemps ; c’est donc peiné mais non surpris que je lui présente mes condoléances et m’enquiert des détails liés aux obsèques. S’ensuit une longue série d’explications confuses, de non-dits et de coups d’œil discrets à l’intention de Kupopaj dont il espère un soutien, le tout en karen, à 5h30 du matin. Pas encore d’humeur pour les subtilités je tente une résolution directe de l’apparent problème, espérant pouvoir émerger tranquillement de ma nuit avant le lever général : enterrement demain au village, église 9h et on enchaine au cimetière (le milie…

Pâques 2019 dans le secteur de Maetan

Image
Encore une fois, observateurs scrupuleux du calendrier liturgique, pour votre sérénité, passez outre cet article… Nous avons ouvert les festivités le 16 avril et fini le 27. Il n’est pas possible de célébrer l’ensemble du tridium pascal dans chaque village Karen donc beaucoup ont été privé de jeudi et vendredi saint. A l’avenir ils pourraient faire le chemin de croix un jour avant la venue du prêtre mais pour le moment, c’est inenvisageable dans la plupart des villages à cause du manque de formation. Un beau chantier en perspective.J’ai eu la chance d’être accompagne dans une première série de villages par une sœur karen du centre de Panoipou du P. Camille Rio et d’un professeur karen.  Découverte de trois nouveaux villages : Wakaleihko, Klipaumauhki, Leihpasouhki. Quelques familles chrétiennes dans chaque mais ne sont encore catholiques que trois ou quatre maisons : il y a dix ans un catéchiste est venu, des sœurs ont suivi, beaucoup dans ces villages se sont convertis puis plus aucun…

Laakon Sisters!- Mars 2019

Image
Laakon Sisters! Adieu mes sœurs !
Grande émotion ces derniers jours dans notre centre et dans le secteur de Maetan : les Filles de la Croix, présentes ici depuis dix ans s’en vont.Sœur Marie-Christine discerne actuellement sur sa mission future, sœur Diane retourne au Canada et sœur Teresa retourne en Italie ou elle va pouvoir se reposer après toute une vie consacrée a la mission en Afrique et en Thaïlande. Les derniers jours ont vu bien des visages se remplir de larmes mais les sœurs avaient décidé de ne pas faire de leur départ un moment d’accablement et c’est au cours d’une belle fête que chacune a pu témoigner de son affection pour les jeunes et pour le peuple Karen. Beaucoup de peine, certes, on ne quitte pas les karens sans émotion, mais paradoxalement beaucoup de joie aussi… Les Filles de la Croix ont su témoigner à cette occasion qu’elles ne portaient pas ce nom en vain : ce départ est une croix, mais dans un regard de foi elles nous offrent un bel exemple d’abandon et de confi…